SOUTERRAINS & VESTIGES

Accueil du site > livre "Les souterrains de la première guerre mondiale, tome 2" (SPGM tome (...) > Présentation du tome 2 > livre : les souterrains de la première guerre mondiale, tome 2 - (...)
  • Article

livre : les souterrains de la première guerre mondiale, tome 2 - Présentation, commande

Enregistrer au format PDF  Version imprimable de cet article   envoyer l'article par mail title=

mardi 15 décembre 2015, par JFW

Présentation

La guerre de 14-18, premier conflit mondial du XXème siècle et dont le centenaire est en pleine célébration, est encore présente dans les mémoires, malgré le décès du dernier poilu français en 2008. Verdun, Chemin des Dames, Champagne restent autant de lieu synonymes d’offensives meurtrières. Dans la mémoire collective, la première guerre mondiale est avant tout une guerre de siège, symbolisée par les tranchées, lieux de tant de souffrances.

Bien moins connue en revanche, est la guerre souterraine que se livrèrent alliés et Allemands dès l’automne 1914. Une guerre menée dans l’obscurité, dans des tunnels, des carrières souterraines ou des galeries de mines militaires. De la Belgique à l’Alsace sous tout le front, cette guerre invisible a été menée.

L’approche choisie dans cet ouvrage consiste en une première partie technique où sont détaillées les techniques de guerre de mines et de contre-mines, ainsi qu’une d’un corps spécialisé dans le percement des grands abris souterrains.

La seconde et principale partie est constituée de chapitres indépendants présentant chacun un lieu méconnu ayant trait à la guerre souterraine. Les principales zones géographiques du front sont ou vont être couvertes : Flandres, Picardie, Champagne, Lorraine, Vosges et enfin Alsace.

Les faits présentés dans chaque chapitre sont étayés par une importante documentation issue des archives militaires. Chaque fois que cela a été possible, une large part a été laissée aux photos anciennes et modernes et aux topographies.

Sommaire

  • Du creusement au témoignage, partie II : les mines et contre-mines.
  • Exemple d’une mine à double action.
  • Un cas d’école : le polygone de mines de la ferme de Méhon.
  • Témoignage d’une guerre de mines.
  • Les bataillons M.D. : création, attributions, travaux souterrains.
  • Aménagements allemands d’une creute de Picardie.
  • La guerre de mines à la cote 108 et au mont de Sapigneul, partie II (1916-1918).
  • La guerre de mines au col de la Chapelotte.
  • Le grand tunnel du Lingekopf.

Sommaire détaillé

- Du creusement au témoignage, partie II : les mines et contre-mines.

Article détaillé pour comprendre ce qu’est une guerre de mines. Contrairement à la majorité des études sur le sujet, il ne se contente pas de reprendre le manuel de "l’Ecole de Mines", mais utilise de nombreux cas concrets pour comprendre ce qu’était rellement la vie des sapeurs-mineurs et des oficiers impliqués dans cette lutte souterraine impitoyable. Ainsi nous partirons à la découverte :

  • des exercices de guerre de minees avant 1914,
  • des prémices de la guerre de mines fin 1914,
  • de la guerre de mines sur le front français, de la première à la dernière explosion,
  • des galeries de mines, de contre-mines, des fourneaux et camouflets,
  • des écoutes dans les travaux souterrains,
  • des journaux de mines, d’écoutes, des plans d’ensemble et de détail,
  • des ruses des adversaires dans la guerre de mines,
  • de la protection collective des travaux souterrains contre les gaz de combat et contre les gaz de mines délétères,
  • de la protection individuelle des travaux souterrains contre les gaz de mines délétères,
  • de la vitesse d’avancement des travaux,
  • des types et utilisation des différents explosifs utilsiés dans la guerre de mines,
  • de la communication dans les travaux souterrains,
  • de la ventilation des travaux souterrains,
  • des éboulements et sauvetages
  • de la rencontre des travaux adverses
  • des accidents dans la guerre de mines,
  • des explosions les plus coûteuses en vies humaines,
  • de quelques découvertes macabres et sauvetages miraculeux,
  • des explosions simultanées,
  • et enfin de l’instruction de la guerre de mines.

- Exemple d’une mine à double action.

Exemple d’un exercice de guerre de mine fait peu avant le début du conflit mondial.

- Un cas d’école : le polygone de mines de la ferme de Méhon.

Etude de la construction d’un système de mines en Lorraine pour l’instruction des sapeurs-mineurs et de leurs officiers.

- Témoignage d’une guerre de mines.

Témoignage exceptionnel vécu par un officier chef d’attaque. Ce témoignage, non seulement réaliste et convainquant, décrit la vie de tous les jours dans la guerre de mines. L’étude détaillée des moments forts a permis de les localiser et de les dater.

- Les bataillons M.D. : création, attributions, travaux souterrains.

Les bataillons M.D., unités spécialisées dans le creusement des grands abris (permettant d’abriter jusqu’à 800 hommes !) et l’aménagement des creutes, ont eu un début modeste. ce chapitre permet de les découvrir en détail, ainsi qu’un certain nombre représentatif de leurs travaux (galeries sous les forts, creusement d’un tunnel sous le chemin des dames, creusement et aménagement de vastes P.C., dégagement du tunnel ferroviaire de Vauxaillon etc.) Les études sur le réaménagement des carrières souterraines sur le chemin des dames sera mis dans le tome 3, faute de place.

- Aménagements allemands d’une creute de Picardie.

Etude très complète faite par le génie français en 1917 d’une creute occupée par les Allemands jusque avant leur repli sur le ligne Hindenburg. Cette étude permet de retrouver la vie quotidienne des soldats allemands dans ce refuge souterrain, pas si sécurisant que cela. Nous découvrirons également quels travaux ont fait les occupants pour rendre cette creute plus sûre. Des photos originales de cette étude comparées avec des photos modernes permettent de retrouver les lieux 100 ans plus tard.

- La guerre de mines à la cote 108 et au mont de Sapigneul, partie II (1916-1918).

Où l’on découvre que la lutte acharnée ne s’est pas terminée en avril 1917 après l’offensive française de Picardie, et que cette colline "truquée" a réservé de terribles surprises aux combattants français. Nous partirons ensuite à la visite d’un lieu de cantonnement souterrains de certains combattants de la cote 108.

- La guerre de mines au col de la Chapelotte.

Le col de la Chapelotte, aux confins de la Meurthe-et-Moselle et des Vosges a connu une guerre souterraine intense de 1915 à 1917. Nous étudions comment elle a commencé et monté crescendo pour diminuer brutalement suite à une rencontre extraordinaire, qui tint Français et Allemands sur le qui vive pendant plusieurs mois.

- Le grand tunnel du Lingekopf.

Ou l’histoire d’une improbable construction, commencée en 1916. Récit des premières études, de la décision prise suite à ces études, de la construction et du long avancement, de l’utilisation de ce tunnel jusqu’à fin 1918. Nous verrons ensuite si des vestiges subsistent de nos jours.

Le livre en bref

Les souterrains de la première guerre mondiale, tome 2

du creusement au témoignage

parution décembre 2015

couverture rigide cartonnée

228 pages, quadrichromie

format à l’italienne

1kg2

35€

EAN/ISBN : 9-782955-369609

modalités de commande

Jusqu’à fin 2016, la participation aux frais de port pour la France n’est que de 1€ (les frais réels de la Poste sont de 5,60€ en lettre verte en 2016, le livre pesant 1kg200), l’emballage est offert. Nous contacter pour des commandes groupées ou pour les cas particuliers.

Pour le commander, il suffit d’imprimer et d’envoyer le bon de commande ci-joint (ou sur papier libre).

PDF - 359.9 ko

bulletin de commande
  • Documents joints