SOUTERRAINS & VESTIGES


SOUTERRAINS & VESTIGES

Accueil du site > Lieux > Alsace, Vosges > La grande galerie du Linge
  • Article

La grande galerie du Linge

Enregistrer au format PDF  Version imprimable de cet article   envoyer l'article par mail title=

jeudi 26 juillet 2007, par JFW

Aaah, la grande galerie du Linge ! Vaste programme ! Et un grand moment de bonheur sera vécu lors de sa découverte et de sa visite. En tout cas, ce fut mon premier sentiment en découvrant une belle et grande photographie dans le journal Le Miroir du 1er juillet 1917.

Comble de bonheur, sur cette photographie apparaît un panneau "Linge - Saillant Giraud 3km, Barrenkopf 3km". Voici deux points (relativement) précis et facilement utilisables afin de faire une estimation de l’objectif. Travail soumis à l’imprécision de la mesure, ne connaissant pas où se trouve ce "saillant Giraud". Et double imprécision puisque je ne sais pas si les 3km sont à vol d’oiseau ou calculé sur les sentiers sinueux de montagne.

L’entrée de la grande galerie du Linge. Cette galerie se trouve en Alsace près du fameux Lingekopf où se sont livrés tant de combats sanglants

Prenant comme une hypothèse une distance à vol d’oiseau, je pars donc du Lingekopf, trace en utilisant une carte IGN au 25.000 scannée un cercle de 3km de rayon centré sur ce sommet et fais la même chose avec le Barrenkopf. Et me voici avec une intéressante estimation de la zone à fouiller afin de retrouver ce vaste, profond et forcément passionnant tunnel français foré pendant la première guerre.

Les recherches sur internet ne donnent rien, pas plus que mes archives et documents vosgiens ou alsaciens. Saperlipopette ! Quel mystère entoure donc cet ouvrage !

A chacun de mes séjours dans cette région, je profite de mon temps libre pour parcourir ces massifs, mais les priorités font passer cette reconnaissance au second plan, bien après les visites, re-visites et contre-visites des lieux plus riches en vestiges chtoniens, tels la Chapelotte, le Violu, la Cude, Ban de Sapt, Sudelkopf ou les sommets connus tels le Linge, la Tête des Faux, Le HWK.

Bref, plusieurs années se passent quand survient un nouvel évènement : la découverte et l’achat d’un canevas de tir couvrant cette région. Mon fameux tunnel, ma Grande Galerie, va-t-il livrer ses secrets ?

Rien n’est moins sûr car les canevas ne révèlent pas tous les détails, certains ne montrent même pas les positions alliées ou juste schématiquement. D’autres encore sont axés principalement sur la détection des batteries adverses.

Une première recherche rapide ne me donne rien. Pas de cavité française dans les environs, ni même allemande d’ailleurs.

Quelques mois plus tard, en recherchant des informations dans mes archives "patrimoine souterrain alsacien", je retombe par hasard sur ma carte IGN annotée et décide re-retenter l’expérience, plus en détail cette fois ci.

Armé de ma patience, de ma règle, de la photo et du canevas (et d’une bière ;o) ) me revoici sur les traces de cette galerie mythique. C’est mon dernier espoir, après il faudra passer aux longues visites sur le terrain souvent infructueuses pour retrouver un tel vestige, s’il existe encore.

Mais les sombres dieux du monde souterrain ont entendu mes suppliques et m’accordent une faveur : la galerie apparait belle et bien sur la carte. Mais mon sublime espoir se brise tel une Tikka entre les petites mains expertes de Quentin.

détail du canevas de tir révélant cette galerie

La Grande Galerie du Linge, se dirigeant vers le Saillant Giraud n’apparait pas en pointillé mais en trait plein. Il ne s’agit que d’une ... tranchée.

Ainsi finit tristement une recherche longue de plusieurs années.