SOUTERRAINS & VESTIGES

  • Article

NOTICE SUR LE CENTRE XIX

Enregistrer au format PDF  Version imprimable de cet article   envoyer l'article par mail title=

samedi 7 décembre 2013, par JFW

"Les souterrains de la première guerre mondiale" - Addenda au tome 1 Projet d’englober les creutes dans la ligne des hauts plateaux

I RÔLE DE L’OUVRAGE

Le centre XIX sert de soutien immédiat à la ligne des Plateaux, et il concourt, avec cette ligne et les centres XVI, XVII et XVIII à interdire à l’ennemi l’accès du plateau jalonné par la ferme du Pavillon, l’ouvrage du Mont Jard, le doigt de Sermoise, la ferme de St Jean et l’ouvrage de Vasseny. Il empêche également que la ligne formée par les centres XVI, XVII, XVIII et XIX ne soit tournée par le ravin de Couvrelles qu’il surveille, de concert avec le centre XX. Il défend la vallée de la Vesle, avec le centre XX et les ouvrages de la Grange, de la ferme du Parc et de Brenelle.

II SITUATION DE L’OUVRAGE

Le centre XIX est situé à une centaine de mètres au sud de la ligne des Plateaux, et à 1 km environ au nord ouest de Couvrelles.

III DESCRIPTION DE L’OUVRAGE

Cet ouvrage est fermé. Son front atteint un développement de 340 mètres environ ; sa profondeur est de 150 mètres. Il comprend deux alvéoles distinctes :

la 1ère est chargée spécialement de la défense du plateau ;

la 2ème, au sud est de la précédente, forme réduit ; elle est construite à l’intérieur du bois. Chacune de ces alvéoles est entourée d’un réseau de fil de fer.

(a) Tranchées

Le périmètre est constitué de tranchées de tir et de boyaux. On a adopté le tracé à crémaillère et le tracé tenaillé, qui assurent le flanquement réciproque des éléments par la mitrailleuse et le fusil.

1ème alvéole a a a, tranchée de première ligne

2ème alvéole b b b, tranchée de front du réduit c c c c1 c1 tranchée de gorge et de flanc

(b) Boyaux de communication

Dans la 2ème alvéole, trois boyaux m m m n n n p p p assurent les communications de l’arrière vers l’avant ; l’un d’eux n n n se prolonge dans la 1ère alvéole et permet aux troupes occupant cette alvéole de retraiter dans le réduit.

Les b ne sont pas commencés. Les boyaux transversaux q q q r r r dans la 1ère alvéole, s s s t t t dans la 2ème permettent les communications dans le sens latéral et desservent les divers abris. Il y aurait lieu d’aménager certains d’entre eux en tranchée de doublement.

(c) Abris

On a prévu la construction de 9 abris (A1 A2 A3 dans la 1ère alvéole, A4 A5, A6 A7 A8 A9) et d’un poste de commandement PC. Ils sont à double entrée coudée et recouverts de 6 mètres de terrain rocheux ; chacun d’eux peut abriter une demi-section.

(d) Réseaux

L’ensemble de l’ouvrage est entouré par une bande de réseau de fil de fer de 10 mètres de largeur, situé à une quarantaine de mètres du périmètre. Le réduit est séparé de la 1ère alvéole par une bande de réseau de même largeur.

IV ETAT D’AVANCEMENT DES TRAVAUX

L’ouvrage prévu par le 37ème C.A. avait un développement plus considérable : il s’étendait vers l’ouest vers le chemin de terre qui conduit à la ferme d’Epritel. Conformément à la décision (sans date ni n°) de M. le général commandant le 16ème C.A., annexé à la présente note, la largeur du centre a été réduite et sa profondeur augmentée. Quand le 16ème C.A. a remplacé le 37ème CA, la tranchée de gorge et de flanc du réduit était terminée dans la portion c1 c1 c1.

Le 16ème CA a procédé à l’étude et à la construction :

1° de la tranchée a a a,

2° d’une partie des tranchées b b b et c c c,

3° d’une partie des boyaux m m m , n n n , p p p,

4° des boyaux q q q, r r r, s s s.

La moitié des réseaux de fil de fer est construite. Les abris A1 A2 A3 A4 A5 A6 et le poste de commandement PC sont commencés. Une partie des boyaux m m m n n n p p p le boyau t t t ainsi que les abris A7 A8 A9 ne sont pas commencés.

V PANCARTES DE DIRECTION

Afin de permettre à la troupe qui viendra tenir garnison dans le centre XIX de s’orienter facilement, des pancartes seront apposées à tous les carrefours pour indiquer les directions à suivre pour se rendre aux différentes tranchées, aux abris de mitrailleuses, au poste de commandement, aux abris pour le personnel, etc....

VI GARNISON

La garnison prévue (3 sections d’infanterie et 1 section de mitrailleuses) serait avantageusement portée à 1 compagnie d’infanterie et à 1 section de mitrailleuses

Q.G. le 8 juillet 1916 Le colonel commandant le génie du 16ème C.A.